La Licorne 2017-2018: les shows à voir cette année

La Licorne - programmation 2017-2018

Par le passé, La Licorne nous a habitué à des œuvres contemporaines composées de plusieurs personnages, offrant des dialogues forts et des sujets d’actualité. Cette année, le théâtre nous présente à nouveau une grande diversité mais avec une touche de fraîcheur en plus.

Lancée mardi dernier, la programmation s’annonce comme une combinaison entre les succès de l’année dernière et de nouveaux projets un peu plus risqués qui piquent déjà notre curiosité (pensons à la pièce Chaloupe chargée d’érotisme). Entre auteurs d’ici (Catherine-Anne Toupin, Pierre-Michel Tremblay et Nathalie Doummar) et auteurs étrangers (Duncan Macmillan, Caryl Churchill et Mick Gordon) la formule 2017-2018 se caractérise par des personnages féminins forts et anti-conformistes.

Pour cette 37ème saison du théâtre la Licorne et 42ème  pour La Manufacture, il y a un désir fort de prendre des risques (peut-être plus que par les années précédentes) et les productions abordent des sujets qui ne font définitivement pas dans la dentelle, telle la violence qui s’immisce de plus en plus dans nos vies quotidiennes de façon sournoise et dans toutes les sphères de la société, comme l’indiquait Catherine-Anne Toupin en parlant de La Meute. Parmi les sujets abordés cette année, il y a aussi la quête d’une jeunesse qui peine à se retrouver dans l’idéal crevé de leurs parents, les cicatrices du néo-libéralisme et les différentes facettes du féminisme contemporain. 

Bien que les grands succès de l’année dernière tels Des arbres et Des promesses, des promesses  sont de retour (pour ceux qui n’ont pas vu cette dernière, Micheline Bernard y livre une grande performance – à voir absolument), La Licorne nous promet assurément des surprises et des moments captivants  avec ses nouveaux spectacles.

Alors sans plus attendre (et le choix est difficile cette année), nous vous présentons le palmarès d’Hurlevent Théâtre des 5 spectacles à ne pas manquer pour la programmation 2017-2018 à la Licorne:

 

1- La Meute

Ce spectacle qui tient le spectateur en haleine dans un suspense qui semble ne jamais prendre fin aborde le sujet de la violence de plein fouet (attention: est destiné aux 16 ans et +). Suite à une succès flamboyant au Royaume-Uni avec la pièce À présent (traduite Right Now) qui fut mise en scène par nul autre que Michael Boyd, Catherine-Anne Toupin récidive avec La Meute qui raconte l’histoire de Sophie, 40 ans,  qui vient de perdre son emploi dans des circonstances nébuleuses. Pour fuir sa réalité, elle décide de séjourner dans un gîte du passant situé à 100 km de chez elle où elle est accueillit par Martin et sa tante. Au fil des soirées, la boisson aidant à délier les langues, une complicité se créée entre Martin et Sophie, qui nous font douter du hasard de leur rencontre. Abordant le sujet de la vengeance avec une écriture incisive, l’oeuvre de Catherine-Anne Toupin pose une question troublante: est-ce que la violence est notre seule arme pour répondre à la violence qui nous ait faite?

Quand? du 16 janvier au 17 février 2018
Auteur: Catherine-Anne Toupin
Metteur en scène:
Comédiens: Guillaume Cyr, Lise Roy et Catherine-Anne Toupin 

 

2- Filles en liberté

Cette pièce présente le personnage charmeur, manipulateur et grande gueule de Méli, qui veut accéder à un statut rémunérateur rapidement et de de la façon la plus efficace possible tout en rejetant les emplois conventionnels. Allant à contre-courant et n’en faisant qu’à sa tête, elle décide de gagner sa vie en créant son site de pornographie équitable du terroir québécois. Mêlant burlesque, comédie noire et tragédie, la prémisse de cette oeuvre nous donne un avant-goût d’une pièce où les personnages en apparence superficiels, revendiquent un idéal où ils peuvent décider de leur avenir et s’appartenir entièrement.

Quand? 7 novembre au 2 décembre 2017
Auteur: Catherine Léger (Baby-sitter 2014, J’ai perdu mon mari 2016)
Metteur en scène: Patrice Dubois
Comédiens: Christian E. Roy, Laetitia Isambert, Hugues Frenette, Étienne Pilon, Clara Prévost Dubé, Catherine Saint-Laurent

 

3- Coco

Coco, c’est le portrait sensible d’une gang de filles qui se réunit sans un chalet pour se pencher sur le journal intime de leur amie décédée 1 mois plus tôt.  Tout au long de la pièce, les personnage évoluent et se révèlent devant nos yeux, cherchant leur sexualité, leur identité et plongeant dans leurs souvenirs révélant l’amitié profonde qui les unie. Mathieu Quesnel aborde le texte de la jeune auteure Nathalie Doummar avec beaucoup de réalisme. C’est justement cette vision commune de la scène qui les a amené à travailler ensemble sur Coco, une pièce où l’on peut rapidement passer d’un moment léger, voir comique, à un moment plus dramatique. Ayant remporté un incroyable succès lors des représentations précédentes, ce spectacle reste un incontournable de la saison 2017-2018.

Quand? 28 août au 19 septembre
Auteur: Nathalie Doummar
Metteur en scène: Mathieu Quesnel
Comédiens: Anne-Marie Binette, Kim Despatis, Sarah Laurendeau, Marie-Ève Perron et Sylvie De Morais Nogueira en alternance avec Nathalie Doummar

 

4- Chaloupe

«Tu m’as aspergée de toi chaud / Tapissée de blanc / Et tu m’as lessivée de ta langue

Cet extrait de Chaloupe nous donne un aperçu de la charge sexuelle émanant du texte de Sylvianne Rivest-Beauséjour. Un monologue direct racontant l’exil d’une jeune femme à  Berlin, qui se sentant plus libre que jamais, explore les plaisirs charnels et découvre son corps et le corps de ceux qui s’offrent à elle. Dans ce discours sans tabou et décomplexé, le personnage recherche à aller jusqu’au bout d’elle-même et de ses pulsions érotiques mais aussi à trouver ce lieu où elle pourra enfin s’enraciner pour de bon. Bref, un spectacle qui risque de ne laisser aucun spectateur de glace.

Quand? 22 janvier au 9 février 2018
Auteur et interprète: Sylvianne Rivest-Beauséjour
Metteur en scène: Steve Gagnon

 

5- Hamster

Récipiendaire du prix Gratien-Gélinas en 2014, Marianne Dansereau signe son premier texte avec la pièce Hamster. Prenant place dans le 450, la pièce raconte l’histoire de différents personnages qui vivent dans l’attente d’un événement qui ne semble jamais arriver. Cette vision de la banlieue vous fera rire, surtout avec ses portraits caustiques des citoyens qui vivent à côté de leur vie, racontés dans une langue drôle et sensible. Critique habilement montée de cette quête effrénée et mercantile qui nous pousse à tourner en rond dans notre maison de banlieue…comme des hamsters dans une roue.

Quand? 6 au 24 mars 2018
Auteur: Marianne Dansereau
Metteur en scène: Jean-Simon Traversy
Comédiens: Pascale Drevillon, Guillaume Gauthier, Zoé Girard-Asselin, Tommy Joubert, Igor Ovadis et Zoé Tremblay

 

 

Texte de Marie-Michelle Demers

Photo: Suzane O’Neill
Dans la photos: les artistes des 4 productions de La Manufacture
Sur la photo de gauche à droite : Denis Bernard  Alice Moreault, Bruno Marcil, Marc Beaupré, Maxime Denommée, Micheline Bernard, Catherine-Anne Toupin

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s