Êtes-vous prêt pour le pire?

Qu’est-ce que « le pire », d’où vient-il et de quoi est-il fait?

Voici des questions existentielles abordées par la pièce Logique du pire présentée le mardi du 15 novembre dernier, sur la scène de La Chapelle. Écrite par Étienne Lepage et mise en scène avec la collaboration de Frédérick Gravel,  la pièce est un intéressant mélange de textes philosophiques, de musiques et de mouvements.

La Chapelle

Se rendre à La Chapelle c’est toujours prendre un risque, celui de rentrer chez soi avec des réflexions plein le crâne et possédé par de nouvelles notions sur son existence. Abordant des sujets d’actualité, des propositions plus risquées et socialement engagées, La Chapelle est un terreau fertile de créativité. De plus, avec ses 116 sièges collés, la salle principale nous offre une ambiance intime assurée!

guirlande

La pièce commence dans 15 minutes et l’entrée du théâtre, qui ressemble à s’y méprendre à une salle de radio étudiante, est bondée. Un rideau de guirlandes dorées s’agite sous un courant d’air; je m’avance vers le minibar sans prétention et me laisse tenter par une Cheval Blanc…

bar_lachapelle     biere_billet

Déconstruire le pire

Dans cette oeuvre unissant danse, théâtre, mouvement et musique, nous explorons ce qui fait de nous des êtres de peur. Ce qui fait que nous craignons constamment qu’ils nous arrivent le pire. Toutes les avenues, situations et anecdotes créées dans ce spectacle explorent cette terreur autant que notre réaction face à celle-ci. 

Mais si justement le pire arrivait? Qu’adviendrait-il si nous le laissions arriver sans tenter de le prévenir? C’est ce sentiment élusif d’abandon que les acteurs de Logique du pire tentent de faire naître en nous.

Si le ciel doit nous tomber sur la tête, et bien qu’il nous tombe dessus! Après tout, notre réaction ne saurait changer l’issue de l’événement.

Les moments marquants

Le résultat concret de cette réflexion? Des scènes absurdes, malaisantes et cyniques à souhait!

Voici quelques exemples d’avenues loufoques abordées dans la pièce:

  • Un homme qui a survécu à un accident d’auto liée à l’alcool, apprend qu’il est paraplégique et prend la situation bien à la légère (…);
  • Une femme tue par accident un homme qui se trouvait de l’autre côté de la porte au moment où elle allait l’ouvrir, en lui enfonçant la poignée dans la tête. Elle décortique sa réaction face à l’événement sans toutefois démontrer une once de culpabilité;
  • Un autre personnage a des relations sexuelles de façon extrême, au point que son organe lui tombe littéralement entre les mains (passage détaillé; beaucoup d’amusement et de réactions de dégoût sont exprimées dans la salle).

La pièce cultive les contrastes et comprend des moments de grande beauté — dont un en particulier, qui évolue autour de la danse. Un moment de grâce où les acteurs se mettent à osciller lentement, où ils vibrent et s’exaltent au son de la chanson Stronger Everyday, composée par Stéfan Boucher — qui est simplement magnifique.

Une mise en scène épurée

Le jeu naturel des acteurs et la mise en scène épurée nous accordent une étrange impression de proximité. On ne tente pas de camoufler la réalité entourant les acteurs, ceux-ci portent leurs propres vêtements, la scène demeure presque vide sauf quelques chaises, un sofa vert gazon, des micros et un synthétiseur utilisé par la troupe afin d’ajouter de la musique aux moments dramatiques.

À une époque où la peur ultime est sans doute celle d’offenser, le spectacle Logique du pire ose dans le regard qu’il porte sur l’humain. Et si tenter d’éviter le pire ne changeait rien finalement? Si tout cela était inutile? Si notre obsession maladive de vouloir dompter le hasard à tout prix était vaine?

Peut-être sommes nous tout simplement voués au pire. Et si la beauté de l’existence résidait en fait dans notre capacité de s’abandonner au  pire?

Pour ceux qui ont vu la pièce,  n’hésitez pas à voter et noter Logique du pire d’Étienne Lepage:

Publicités

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s